Très souvent, beaucoup de personnes ont tendance à remettre au lendemain certaines choses qu’elles peuvent faire au moment présent. Un célèbre auteur disait que la procrastination est l’assassin de l’opportunité. Beaucoup d’entre nous y compris moi-même ont perdu beaucoup d’opportunités ou d’occasions de faire des choses exceptionnelles juste parce que nous passons notre temps à remettre au lendemain ce que nous devons faire aujourd’hui. Et cela se manifeste à différents niveaux de notre vie, certaines personnes passent  à côté de leur idéal de vie, pour d’autres c’est un ralentissement dans leurs carrières, et pour d’autres encore c’est une vie sociale non épanouie.

Tout commence par de petits reports de quelques minutes, quelques heures, une demie journée, une semaine, un mois, et on se retrouve des années après à se dire : et pourtant j’aurais dû, ou j’aurais pu faire telle ou telle chose.

Les causes de la procrastination sont plus profondes que la procrastination elle-même.

En général on ne fait pas les choses sur le champ, même si elles sont importantes ou même urgentes. Et la vraie question qu’il faut se poser en matière de priorités est la suivante : c’est important et urgent ? D’accord !  Je passe à l’action.

Ce qui pousse à reporter toujours une action c’est le fait qu’on ne trouve pas cette action assez importante ou nécessaire voir vitale. Par exemple, un rendez-vous à la présidence sur invitation du président de la république lui-même ne se reporte jamais. On ne reporte pas une opération d’un organe vital endommagé suite à un accident.

A cet effet voici trois questions à nous poser pour d’abord savoir pourquoi nous procrastinons :

Est-ce que je suis au bon endroit ?

On l’a toujours dit, l’environnement dans lequel nous sommes à une grande influence sur notre comportement de tous les jours. Et lorsqu’on est entouré de personnes négatives qui nous démotivent et nous découragent, on engage très rarement des actions importantes pour soi-même.

Même en entreprise, on voit cela souvent, on voit des gens qui ne se sentent pas à l’aise dans leur environnement, si ces derniers ne sont pas mentalement fort, ils auront toujours tendance à procrastiner consciemment ou inconsciemment. Et cela influe sur leur niveau de performance.

Est-ce que je n’en fais pas trop ?

L’équilibre est bon dans toute chose. Vouloir engager de grandes actions, faire de grandes choses est noble certes, mais quand cela dépasse de loin les « capacités » actuelles de la personne, elle aura tendance à remettre à plus tard.

Est-ce que ce n’est pas par simple peur ?  

Manque de confiance en soi, peur de l’inconnu, peur de ne pas être à la hauteur, peur de faire une erreur car ne sachant pas comment s’y prendre, toutes ces choses peuvent aussi être des  causes de procrastination.

font énormément de bien :

  1. La prise de conscience

La personne qui remet toujours au lendemain vit dans le regret, le travail bâclé et mal fait, la perte de sa crédibilité, l’insatisfaction personnelle, le  manque de confiance, et la mauvaise image de soi.

Prendre conscience de son défi est la première étape pour vaincre son mal. ET il faut d’abord comprendre et reconnaître sa faiblesse pour pouvoir la combattre et la transformer.

Pour y arriver il faut se poser les bonnes questions; Se demander pourquoi je remets toujours au lendemain ce que je dois faire. Pourquoi je n’arrive pas à me discipliner pour faire ce que je dois faire ?  Comment j’en suis arrivé là avec ma femme, mes enfants, mes amis.

Quand nous aurons compris la véritable cause de notre inaction et tout ce que nous pourrions gagner en nous mettant au travail, ça pourrait nous pousser à prendre une sérieuse résolution pour  nous en sortir et passer à l’étape suivante.

  1. La fixation d’objectifs et de priorités au quotidien

Est-ce que j’ai l’habitude d’écrire mes objectifs journaliers sur papier?! Si oui, c’est super. Sinon il faut savoir que c’est très important de se faire un planning au quotidien. Une fois le planning établi, il faut classer ses objectifs du jour en termes de priorité, d’urgence et d’importance par rapport à soi-même et par rapport aux tâches confiées par notre supérieur hiérarchique. Cette action de priorisation des tâches et objectifs vous permettra de rester en veille et faire ce qu’il faut au moment opportun.

  1. La méthode Pomodoro

La technique Pomodoro est une technique de planification développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980. Cette méthode se base sur l’usage d’un minuteur permettant de respecter des périodes de 25 minutes appelées pomodori (qui signifie en italien « tomates »). Ces différentes périodes de travail sont séparées par de courtes pauses. Ces petites pauses favorisent notre agilité intellectuelle.

Voici la technique en cinq étapes :

  • décider de la tâche à effectuer ;
  • régler le pomodoro (minuteur) sur 25 minutes ;
  • travailler sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et la noter comme faite ;
  • prendre une courte pause (de 5 minutes) ;

A tous les quatre pomodori prendre une pause un peu plus longue (De 15 à 20 minutes).

Même si 25 minutes semble trop petit comme temps pour finir un gros travail, cela permet à la personne d’entrer dans le processus, et elle pourra continuer ultérieurement ou même jour après jour sans trop de stress.

Et pour éviter le surmenage, n’hésitez pas à sortir du cadre. Quand vous n’arrivez pas à vous  concentrer ou lorsque le cerveau refuse de fonctionner, mieux vaut ne pas forcer. Mieux vaut aller se divertir un peu, écouter de la musique, libérer son esprit avant de revenir et achever le travail commencé.

  1. Des affirmations pour renforcer le positive mindset

Les affirmations consistent à faire de l’auto suggestion. Se dire des choses positives en utilisant

des verbes  pour permettre à notre cerveau de rester alerte et nous pousser à passer à l’action

Voici quelques exemples que vous pourriez utiliser pour vous booster davantage :

  • En même temps est mieux !
  • J’agis maintenant !
  • Je prends mes responsabilités et j’accomplie les choses aujourd’hui et maintenant
  • Je vais toujours de l’avant et je travaille chaque jour sur mes objectifs
  • Je me discipline maintenant et je fais ce que j’ai à faire pour transformer ma vie & ma carrière
  • Je saisie le moment présent (Carpe diem)

Internaliser ces 4 astuces au quotidien et bientôt la procrastination ne sera plus qu’un vieux souvenir que vous aurez définitivement vaincu.

Les chinois disent le meilleur moment pour planter un arbre c’était-il y’a 20 ans sinon c’est maintenant. Décidez maintenant et ça commence !